Témoin d’une maltraitance/ négligence animale : Les bons gestes.

 

  • Contacter une association

Recherchez le refuge le plus proche et faites lui part de la situation. Certaines asso disposent d’enquêteurs qui peuvent intervenir sur place. Ils vérifient systématiquement les faits , cherchent une solution à l’amiable, si cela est possible, les maîtres agissent parfois mal par méconnaissance.

maltraitance

A savoir : Les réseaux sociaux sont désormais très utilisés pour identifier les auteurs d’actes répréhensibles. Le ministère de l’Intérieur a mis à disposition des internautes un site dédié au signalement de « contenus ou de comportements illicites ».

  • Munissez vous de preuves

Des photos des vidéos ou des témoignages feront parfaitement l’affaire. Plus vous aurez de preuves, plus vous aurez de chance d’être pris au sérieux. Cela permettra aussi à l’asso en question de porter plainte plus rapidement si besoin est. Cela obligera la police a ouvrir une enquête, et porter main forte aux enquêteurs associatifs car il faut le savoir, ils n’ont pas le pouvoir de la police et ne sont pas en mesure de retirer eux même l’animal à son propriétaire.

  • Cas urgent : Prévenez la police/gendarmerie (17/ 112)

Qu’es ce qu’un cas urgent de maltraitance ?

Cela peut aller des violences physique à la non alimentation d’un animal. En contactant les forces de l’ordre vous serez mis en relation avec le service compétent selon le secteur. Vous pouvez vous-même porter plainte mais une association se portant partie civile aura bien plus de poids.

  • A ne pas faire !

– Acheter un animal élevé et vendu par des réseaux illégaux  n’est pas une bonne idée, vous pensez probablement sauver un animal, mais vous encouragez en réalité les usines à chiots.

– Vous rendre sur les réseaux sociaux pour acheter votre futur compagnon (chien / chat). Sachez que depuis le 1er Janvier 2016, une nouvelle réglementation régissant l’élevage et la vente de chiens et de chats est entrée en vigueur. Pdf ici.

 

En effet, un particulier ne peux faire une portée et la vendre sans être déclaré ( auprès de la chambre d’agriculture ).

Les annonces publiques de personnes non déclarés ne possédant donc pas de n° de SIREN (sur les sites connus d’annonce gratuites entre particuliers par exemple) sont donc illégales et punies d’amende allant jusqu’à 7500 € d’amende si elles sont d’ordre pécunier. Elles restent néanmoins envisageables et légales si elles sont à titre gratuit (don) contre bons soins.

L’objectif poursuivi par le ministère de l’agriculture est simple. Il s’agit de protéger nos animaux de compagnie en s’assurant de leur santé et leur bien-être dans les élevages dont ils proviennent, et de protéger les futurs propriétaires en leur assurant une traçabilité lors de l’achat de leur animal, ce qui aidera par la suite à lutter contre les trafics d’animaux.

La meilleure initiative à prendre reste d’adopter un animal en refuge, il y en a pour tout les goûts !

Vous sauvez non pas une, mais deux vies. Vous recueillez l’animal que vous adoptez, mais vous permettez aussi au refuge d’accueillir un compagnon dans le besoin !

Voici un article qui pourrait peut être vous convaincre:  8 raison d’adopter un chien en refuge

Contacts :  la SPA (mail : enquetes@spa.asso.fr),  la Fondation Brigitte-Bardot (enquete@fondationbrigittebardot), nous la SPA Des Côtes d’Armor (spacotesdarmor@gmail.com)

 

 

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s